Les Maisons d’interprétation, musées et sites à visiter

Espace Avèze – Maison de la Gentiane : Découverte de la plante, la gentiane, et de la fabrication de l’Avèze : vidéo, explications, dégustation et vente. Produit du Parc Naturel Régional des Volcans d’Auvergne. Ouvert tous les jours de 10h à 12h et de 15h à 19h du 15/06 au 15/19 et toute l’année sur rendez-vous. Visité guidée ou libre. Gratuit.

Avèze SAS

5 rue de la Gentiane

15400 Riom Es Montagnes

Tél. 04 71 78 03 04

espace@aveze.org

www.aveze.com

 

Musée de la Tannerie et du cuir : Sur le site des anciennes tanneries bortoises, le guide vous montrera, étape par étape, le métier de tanneur et tout le travail de transformation de la peau en cuir. La visite est complétée d’une projection vidéo illustrant ce savoir-faire. Atelier pédagogique pour les enfants. Ouvert du 1er février au 31 octobre de 10h à 12h et de 14h à 19h (tous les jours de juin à septembre). Le reste de l’année sur réservation.

Musée de la tannerie et du cuir

965 Avenue de la gare

19110 Bort les Orgues

Tél. 05 55 96 85 59

museecuir@wanadoo.fr

www.musee-du-cuir.com

Le Jardin délirant : Décalé, déroutant, insolite… Un jardin haut en couleurs, habillé de délires textiles qui changent au fil des saisons, selon l’inspiration de Michèle Dallon, land artiste et propriétaire du lieu. Arbres enrubannés, objets détournés, théâtre de marionnettes, hamacs, déguisements et cabanes à surprises… une découverte à chaque pas ! Les enfants adorent ! Un petit monde tendre et feutré, poétique et artistique où le réel se confond avec l’imaginaire. Pour les enfants, ateliers de tissage, feutre et art textile, les mardis et jeudis de 14h30 à 16h pendant les vacances scolaires. Stages pour adultes toute l’année.

Le jardin délirant

Parensol

15240 Bassignac

Té. 09 61 58 82 53

quenouilleverte@live.fr

www.quenouilleverte.fr

Espace EDF : Situé à proximité immédiate du barrage hydroélectrique, l’Espace EDF est un lieu pédagogique ludique et interactif. Un guide vous fera découvrir les différents moyens de production d’électricité et leur fonctionnement. Cet espace est aussi un lieu de sensibilisation aux économies d’énergie et à la protection de la faune et de la flore. Le barrage de Bort-les-Orgues est le 1er de la chaîne d’aménagement de la Dordogne. Au-delà de son rôle énergétique, il permet également de réguler le débit de la Dordogne à l’aval. Avec près de 500 millions de m3 d’eau, la retenue du barrage est la 4ème plus grande retenue de France.

Conditions, réservations et horaires des visites auprès de la centrale de réservations (25 personnes maximum par visite pour les groupes)

Espace EDF du barrage de Bort

19110 Bort les Orgues

Tél. 05 34 39 88 70

Visites.edf.bort-les-orgues@manatour.fr

Maison de la Salers : Dans une grange typique auvergnate datant du XVIIe, partez à la découverte de l’univers de la vache Salers et de ses produits. Écrans tactiles et court-métrages (montée en estives et paroles d’éleveurs) rythment la visite d’une durée d’1h30, visite qui se conclue par une dégustation de produits locaux : charcuterie à base de bœuf Salers, deux fromages 100% lait de vache Salers, biscuits sucrés et alcools locaux. Les produits proposés à la dégustation sont disponibles dans la boutique. Durant l’été, partagez un moment en famille avec les chasses aux trésors tous les mercredis et les ateliers culinaires. Expositions temporaires d’artistes tout au long de l’année.”

Maison de la Salers

Le fau

15140 Saint Bonnet de Salers

Tél. 04 71 40 54 00

contact@maisondelasalers.fr

www.maisondelasalers.fr

Les Châteaux

 

Le château d’Auzers : Château construit entre 1470 et 1510, très caractéristique de l’architecture de Haute-Auvergne, il conserve intact aujourd’hui tous ses attributs de maison forte : tour, chemin de ronde, échauguettes. Habité par la même famille depuis le XVe, vous serez accueillis dans une demeure vivante où vous pourrez visiter ses salons et son mobilier Régence, sa salle à manger voûtée au mobilier auvergnat, ses cheminées, sa collection de soldats de plomb (guerre 14-18) et de photos année 1900. Château toujours habité par la même famille depuis 6 siècles. « Un des plus beaux châteaux du Cantal ». Ouvert de pâques à toussaint, les dimanches, lundi, jeudi et vendredi de 15h à 18h30, en juillet et en août, ouvert tous les jours de 14h00 à 18h30. Sur rendez-vous toute l’année pour les groupes. Tarifs : adulte : 7.50€ – enfants : 3€- groupe (10 pers) : 5€.

Christian d’Auzers

Le bourg

15240 Auzers

Tél. 04 71 78 62 59

info@chateau-auzers.com

www.chateau-auzers.com

 

Les Églises

 

Eglise Saint Blaise (Apchon) : Chapelle romane du XIIe siècle, elle fut agrandie au XVe siècle et dotée d’une Vierge noire en bronze. Elle abrite de magnifiques retables du XVIIe siècle notamment le retable majeur, œuvre d’artisans locaux. Ouverte tous les jours.

 

Eglise Saint Léger (Cheylade) : D’aspect solide et massif, dû aux lourds piliers qui séparent la nef des bas-côtés, l’église Saint-Léger date du XIIème siècle, pour sa partie la plus ancienne. Elle renferme une étonnante voûte de 1428 caissons de bois polychrome. Terminée autour de 1743, elle reprend des éléments du Bestiaire médiéval, alors laissez les fleurs, les animaux réels ou fantastiques, les anges peints sur ces voûtes vous étonner. Ouverte tous les jours.

 

Eglise Saint Martin (Collandres) : L’église romane dédiée à Saint-Martin domine la place récemment aménagée du bourg de Collandres. Le chœur est inscrit à l’inventaire des Monuments Historiques. Un magnifique point de vue sur les Monts Dore s’offre aux visiteurs à proximité de l’église. Ouverte tous les jours.

 

Eglise Sainte Croix et Saint Pierre (Marchastel) : Cet édifice fut construit à la fin du XIIème siècle, sans doute sous le règne de Philippe Auguste. L’église mesure 20 mètres de long et 8 mètres de large. Elle est en forme de croix latine et comporte une nef et deux chapelles. Le chœur est roman et est inscrit à l’inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques. A ne pas manquer 2 retables dans les chapelles ainsi que les vitraux.  Ouverte tous les jours.

 

Eglise Saint Pierre (Menet) : Édifice roman, son clocher, sa tour d’accès, ses vitraux et ses gargouilles sculptées dans le tuf ou le trachyte ont été restaurés. À l’intérieur, deux tableaux de l’école espagnole et un Christ en croix en chêne du XVIIe siècle.

 

Eglise Saint Georges (Riom-Es-Montagnes) : De pur style roman auvergnat du XIIème siècle, elle possède un clocher autrefois fortifié, 30 chapiteaux aux thèmes variés : païens, symboliques ou chrétiens. Située au cœur de Riom-ès-Montagnes, elle se visite librement tous les jours, avec une fermeture entre 12h et 14h.

 

Eglise Saint Etienne (Saint-Amandin) : D’importantes transformations ont modifié le plan primitif de l’édifice. Seuls subsistent l’absidiole sud et, en partie, le mur extérieur du collatéral sud. Dans sa forme actuelle, l’édifice comporte une nef écrasée par une voûte lambrissée trop basse. L’entrée se fait au sud par un portail de la fin du 15e siècle. L’absidiole nord a disparu lors de la construction du clocher quadrangulaire. A l’intérieur, on peut observer des chapiteaux aux corbeilles historiées, sculptées ou ornées. Ouverte tous les jours en saison et période de vacances.

 

Eglise Saint Etienne (Saint Etienne de Chomeil) : L’église dédiée à Saint Etienne est d’inspiration à la fois gothique et romane ; elle présente à l’extérieur des décorations assez insolites, notamment un sagittaire et deux têtes très bizarres dont l’une montre une langue démesurée. Ouverte tous les jours.

 

La Font Sainte (Saint Hippolyte) : La majeure partie de l’église remonte au 11e siècle d’après les sculptures du chœur (chapiteaux, corbeaux de la corniche). Les voûtes sur croisées d’ogives, avec liernes et tiercerons, durent être refaites au 15e siècle. Le plan en croix latine avec abside semi-circulaire fut également modifié au 15e siècle. Les voûtes avec liernes comportent des clés ornées de personnages sculptés. Le porche voûté en berceau abrite une porte formée de trois rangs de moulures du 15e siècle, surmontée de l’écusson des sires d’Apchon (semis de fleurs de lys). L’église contient une balustrade de tribune d’un travail de sculpture sur bois du 15e siècle. Ouverte tous les jours du 15/06 au 15/09.

 

Eglise Saint Beauzire (Trizac) : De style roman auvergnat de la fin du XIIème siècle, on accède au grand porche par un escalier semi-circulaire de 17 degrés. On voit aussi les modillons à copeaux qui soutiennent la corniche du chevet. A l’intérieur, la nef centrale, de couleur blanche, est construite en pierre de tuf de Broc, les chapiteaux du transept en pierre de trachyte de Menet. Les vitraux du chœur, du XVème siècle relatent la légende de Saint Nicolas. A remarquer aussi : les trois retables baroques de 1742, aux couleurs prédominantes bleu et or ; dédiés à Saint Jean- Baptiste, à Saint-Beauzire et à la Vierge Marie, ils rappellent les trois anciennes églises de Trizac du IXème siècle. Ouverte tous les jours.

 

Eglise Lugarde : L’Eglise du bourg a été construite de 1191 à 1221. Elle possède un porche roman auvergnat très simple mais très fin dont les colonnettes extérieures portent, en vis-à-vis, une tête d’homme et de femme, figurant probablement les seigneurs du lieu. Elle avait autrefois un clocher à peignes ; mais en 1891, il a été remplacé par une flèche qui en réduit l’unité ; il s’agissait de sacrifier à la mode Viollet-le-Duc ! En même temps, le chœur était rénové, mais en conservant sa forme première.

 

 

Les Vestiges

 

Le château d’Apchon : Dressé à 1119m d’altitude, sur un neck basaltique, ses ruines dominent la Haute Auvergne, c’est l’un des plus anciens châteaux d’Auvergne. Antérieur à l’an mil, il témoigne encore de son tumultueux passé : étant resté entre les mains françaises, c’est d’ici que sont parties certaines attaques contre les Anglais de Guyenne lors de la guerre de Cent Ans. Durant l’été des visites costumées sont proposées par l’Office de Tourisme.

Les cases de Cotteughes (Trizac) : Les vestiges de Cotteughes classés monument historique en 1924 sont situés à 1150 mètres d’altitude à la lisière du bois du Marilhou. Trente habitations ou cases en pierres sèches semi enterrées, constituaient le village fondé au plus tôt à la fin du Xème Siècle et déserté au milieu du XVème siècle. Le site est aussi connu pour la richesse de sa flore. L’ensemble a été mis en valeur dans le cadre de l’Espace Naturel Sensible du Bois du Marilhou.

 

Accès depuis Trizac par la D30 en direction du col d’Aulac.

 

 Les Croix

 

Croix de l’Abille (Marchastel) : Croix biface en pierre du XIIIe -XIVe siècle, de motifs naïfs: d’un côté le Christ de style roman, un petit soleil au-dessus de sa tête. De l’autre côté, sous un dais en demi-cercle, une Vierge à l’Enfant, une lune en haut.

 

Croix de Ribeyrolles (Saint Hippolyte) : Biface elle présente sur l’avers un Christ aux bras levés et sur le revers la Vierge portant l’Enfant.

Croix du hameau de Marcombes (Valette) : Contre un muret, la croix repose sur un bloc de pierre cubique. Elle présente sur l’avers un Christ avec des bras en accolade. La date de 1681 apparaît.

Les Fours

 

Four Troglodyte de Lapeyre (Le Claux) : Remis en service chaque année à l’occasion de la fête du terroir le premier week-end d’août.

 

Four à pain de Bagilet et Soubrevèze (Marchastel) :Restaurés, ces fours sont semi-enterrés sur 3 côtés et couverts en lauzes. Remis en activités une ois par an, c’est l’occasion pour les villageois de se retrouver.

 

Four de Broc (Menet) : Découvrez aussi ceux de Creyssac, Monsistrier, Ensalers, La Roucoule et le Liocamp, restaurés ou en cours de restauration. Remis en activités une fois par an pour des fêtes villageoises.

 

Four à pain de Cheyrousse (Trizac) : Lieu de vie longtemps synonyme de convivialité, le four du village est maintenant le “prétexte” à des fêtes souvent estivales où on prend le temps de remettre en route le village pour y confectionner pain et tartes à l’ancienne. De quoi revivre des moments forts et se faire des souvenirs impérissables !

 

Fours de Montagnac et Chapsal (Saint Amandin) : Restauré par l’Association de Sauvegarde du Petit Patrimoine de Saint-Amandin, venez découvrir ce lieu de convivialité. Il revit au cours d’animations proposées par l’association. Deux autres fours, Laquairie et Jointy sont en cours de restauration.

 

 

Les Viaducs

 

Viaduc de Barajol (Riom-Es-Montagnes) : Le Viaduc de Barajol, appelé aussi “Viaduc de Lune Sèche”, est un ouvrage d’art gigantesque et audacieux permettant de franchir la vallée de la Petite Rhue. Construit entre 1902 et 1906, il fait partie des cinq viaducs élevés pour la ligne Bort-les-Orgues-Neussargues. Génie des techniciens, c’est un joyau de l’architecture ferroviaire et une des attractions du parcours du train touristique Gentiane Express. D’une longueur de 317 mètres et d’une hauteur de 57 mètres, reposant sur douze arches, il est inscrit à l’inventaire des Monuments Historiques.